Print Friendly, PDF & Email

 

Au nom de Dieu, Le Tout-Miséricordieux, le Tout Miséricorde.[1]

Dis : Ô vous polythéistes ! [1]

Je n’adore pas ce que vous adorez, [2]

et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. [3]

Vraiment, je ne suis point adorateur de ce que vous adorez [4]

et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. [5]

À vous, votre voie et, à moi, ma voie. [6]

 

 

[1] Voir : La basmala.